09/09/2007

Ce que le vent apporte Auteurs : Jaime Martin Edition : DUPUIS Collection « Aire Libre »

ce que le vent apportece que le vent apporte2Moscou, 1916. La révolution d’octobre et sa position résolument opposée à la police tsariste fera que le jeune Alexandre acceptera un poste de médecin au fin fond de l’Oural. Ce poste était vacant depuis le jour où l’ancien médecin avait été retrouvé sauvagement assassiné en pleine campagne enneigée. Etait-ce l’œuvre d’un animal, et en particulier des loups ou celle d’un détraqué pervers ?
Petit à petit, malgré son jeune âge et son inexpérience, Alexandre va se faire respecter et apprécier.
Pourtant dès que les premières rafales de vent recommencèrent à souffler, les villageois ne quittaient plus leurs chaumières que pour le strict nécessaire. C’est que certains racontaient avoir vu une créature horrible qui courrait les bras en l’air et qui sifflait. Superstitions, affabulations, exagérations, dramatisations, tout était possible. Il fallait pourtant élucider ce mystère car d’autres victimes venaient allonger une bien triste liste.

Ne faut-il pas toujours écouter les langues d’hier afin de comprendre les faits d’aujourd’hui ?

Histoire passionnante au fin fond d’une nature hostile animé par des personnages, pour le moins, à caractère. La profondeur et la rudesse des villageois perdus au milieu d’un Oural glacial face à un phénomène anxiogène !

Je me suis totalement laissé prendre par ce récit et par l’atmosphère mystérieuse que l’espagnol Jaime Martin a su y mettre. Très belle entrée dans cette collection prestigieuse « Aire Libre ». (Jean)