03/02/2008

Le Janitor : T2 : Week-end à Davos: Auteurs : F.Boucq & Y.Sente Edition : DARGAUD

janitorjanitor2…….on semble très content de Vince en haut lieu à tel point qu’on va bientôt lui proposer de devenir un des Janitor et dorénavant s’appeler Trias. L’archevêque John Blackrose, le nouveau secrétaire particulier du cardinal Jonovovitch, est chargé de lui proposer sa nouvelle fonction et de lui parler du forum économique mondial de Davos. Sa mission sera d’être non seulement le garde du corps des deux émissaires du Vatican à cette réunion mais également d’être rapporteur indépendant sur les contacts qu’entretiennent ces deux experts avec les grands financiers de ce monde……

C’était le résumé de ma petite chronique du tome 1 dans la quelle je me réjouissais de lire le tome 2. Et bien, je n’ai pas été déçu. Le dessin de Boucq est toujours aussi somptueux et un hommage tout particulier doit être rendu au scénario d’Yves Sente qui n’en finit pas de m’étonner. Il va finir par devenir un grand raconteur d’histoire reprenant le flambeau à des Van Hamme et Co.

Quoi ? Je ne vous raconte rien du tome deux ? M’enfin, comme dirait Gaston, vous voulez vraiment que je vous gâche votre plaisir ? Plongez dans ce tome 2 et puis, pensez à acheter les deux tomes pour les offrir à votre cousine, très grenouille de bénitier, cela la fera réfléchir un peu sur l’Eglise avec un grand E ! (Jean)

21:05 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vatican, davos, finances, bourses, eglise, argent |  Facebook |

28/05/2007

Le Janitor : T1 : L’ange de Malte: Auteurs : F.Boucq & Y.Sente Edition : DARGAUD

janitor1janitor2Vince revient d’une mission à Malte. Il a aidé le Père Ornello a acheter quelque chose dont le Vatican tenait à coeur. Ceci ne s’est pas fait sans mal ni sans casse mais le métier de garde du corps pour les archéologues et les acheteurs d’art du Vatican n’est assurément pas de tout repos. Pourtant on semble très content de Vince en haut lieu à tel point qu’on va bientôt lui proposer de devenir un des Janitor et dorénavant s’appeler Trias. L’archevêque John Blackrose, le nouveau secrétaire particulier du cardinal Jonovovitch, est chargé de lui proposer sa nouvelle fonction et de lui parler du forum économique mondial de Davos. Sa mission sera d’être non seulement le garde du corps des deux émissaires du Vatican à cette réunion mais également d’être rapporteur indépendant sur les contacts qu’entretiennent ces deux experts avec les grands financiers de ce monde. Mais quels sont les origines réelles de Vince alias Trias et cette réunion de Davos, ne serait-elle pas également la réunion d’autres personnages peut être moins reluisants ?

Prévu en deux tomes, ce Janitor est assurément une réussite tant sur le plan graphique que sur le plan scénaristique.
Depuis que Boucq a compris qu’il était capable de servir des scénarii sérieux, il donne vraiment complètement toute la dimension de son art.
Quant au scénario d’Yves Sente, il permet encore une fois de démontrer à quel point ce dernier à sa place au sein des scénaristes bien inspirés du moment. Néanmoins, j’avoue avoir été déçu de la fin de cet album par le manque de consistance de l’amorce pour le deuxième tome. On a l’impression que plusieurs histoire vont devoir se développer pour finalement aboutir à une et même épilogue mais tout est simplement mis sur la table sans réelle amorce de liens entre chacune de ces histoires. La dernière page donne l’impression de se dépêcher de rappeler tout cela en une simple planche.

Bref vivement le tome 2 : « Week end à Davos » (Jean)