28/10/2007

Afrika : Auteurs : Hermann /Edition : Le lombard (collection Signé)

afrikaafrika2Dario a, comment dire, une personnalité et un caractère rugueux. Ancien mercenaire au passé probablement inavouable, il veille sur une réserve naturelle…SA réserve naturelle et SES animaux. Il voue une haine féroce vis-à-vis des braconniers qui n’hésitent pas à massacrer un Rhinocéros pour pouvoir uniquement lui prendre sa corne à des fins commerciales. Charlotte, journaliste de son état, est venue faire un reportage sur les braconniers. Elle va très vite comprendre qu’entre Dario et ceux-ci, il s’agit d’une vraie guerre où l’on peut être amené à compter des pertes humaines.

Entre-temps, la musique classique de la vieille Europe berce les réceptions mondaines où des dictateurs sans vergogne vendent les richesses naturelles du pays au plus offrant. Et c’est quand Dario va être témoin d’un massacre de rebelles par un contingent étranger pour soutenir le gouvernement en place qu’il va devenir lui-même la proie à une toute autre chasse que celle que mènent les animaux pour survivre. Il faut éliminer tous les témoins, coûte que coûte !

Je vous ai déjà parlé de toute mon admiration pour le travail graphique de Monsieur Hermann. Je dois vous avouer que ce n’est certainement pas avec cet album que je vais changer d’avis. Ceci est tout simplement magnifique. Quel talent, bon sang mais quel talent ! Il sait tout faire. Il a une maîtrise parfaite des couleurs, une intelligence des gris et des noirs et pour quelqu’un qui n’a jamais mis les pieds en Afrique, il vous rend la faune et la flore à un tel point que vous sentez presque la chaleur montante de la savane ! Je vous tire encore mon chapeau, Monsieur Hermann !(Jean)

Chroniques Birmanes : Auteurs : Guy Delisle /Edition : Shampooing

chroniqueschroniques2Guy Delisle est un auteur de bande dessinée québécois, né le 19 janvier 1966 à Québec (Canada). Après des études d'animation au Sheridan College de Oakville, il travaille dans différents studios à travers le monde, Canada, Allemagne, France, Chine, Corée du Nord pour aboutir finalement tout près de Montpellier. Il nous a déjà gratifié de deux albums autobiographiques, Shenzhen en 2001 et Pyongyang en 2003.

Il se sert en fait grandement de son expérience de père au foyer, accompagnant en cela son épouse employée par Médecins Sans Frontières.

Les aléas des besoins de M.S.F. le font atterrir avec femme et bébé sur le sol du Myanmar mieux connu par certains sous le nom de Birmanie. Ce pays est probablement l’une des pires dictatures du monde actuel. A sa tête, une junte militaire dirigée par le généralissime Than Shwe.
Au travers les petits évènements de sa vie de tous les jours, il nous présente le pays sous un éclairage très particulier. Il nous fait vivre l’importance de la climatisation, l’absurdité des logements disponibles, la difficulté de n’exister que si le bébé est avec lui, l’intransigeance du politique vis-à-vis d’Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix prisonnière en sa demeure, quoique autorisée par contre à quitter le pays. Il nous parle des moines et de leur bol de riz, de la difficulté qu’ont les O.N.G. à travailler efficacement dans tout le pays, de la censure permanente des journaux et magazines, de l’omniprésence de l’armée et des zones « paradis » du club australien côtoyant les quartiers pauvres.
Il évoque l’influence et le pouvoir de « Total » dans le pays, il décrira la corruption à tous les niveaux, le stress de la répression sur les populations sans oublier l’aspect sanitaire déplorable quant il s’agit de parler de politique de santé publique en rapport avec le SIDA.

On appréciera également avec quel minimalisme il évoque les circuits touristiques à Bagan et au lac Inlay afin de bien nous faire comprendre à quel point ceci est superficiel par rapport à la réalité de cette dictature féroce.

Le pays est magnifique et la population adorable, je le sais car j’ai eu la chance d’aller sur place mais peut être encore plus de chance d’en être revenu. Ces chroniques birmanes doivent être lues par tout touriste qui désire découvrir le Myanmar, au même titre qu’un bête Lonely Planet. Il faut reconnaître que la sortie de cet ouvrage coïncide furieusement et malheureusement avec l’actualité. Sa lecture pourrait permettre à beaucoup de gens de mieux se faire une idée sur les réels enjeux du pays.(Jean)