23/10/2007

Miss Endicott Tome 2 : Auteurs : Fourquemin & Derrien /Edition : Le lombard (collection Signé)

miss endicottmiss endicott2Prudence Endicott le sait, sa mère est revenue d’entre les morts afin de continuer à essayer de déjouer les plans des gnomes et des mutants des sous-sols qui préparent rien moins qu’une révolution.

Pas facile de travailler à côté d’une personnalité aussi oppressante que celle de sa mère. Qui plus est, dans sa fonction de préceptrice, elle a été également mise à défaut puisque le jeune Kevin est actuellement l’otage du cerveau machiavélique qui se trouve derrière ce complot.

Mère et fille auront-elles suffisamment de courage, d’intelligence et de persévérance pour arrêter l’action du mal ?

Mélangeant l’aventure, la comédie, le psychologique et le fantastique, Jean-Christophe Derrien nous entraîne à nouveau dans ce Londres de l’époque Victorienne, nous plongeant dans une atmosphère et une ambiance oppressante. Le talent graphique de Xavier Fourquemin trouve ici le cadre idéal pour pouvoir s’exprimer.

Ce diptyque pourrait être une très bonne idée de cadeau à mettre, dans quelques semaines, sous le sapin. (jean)

26/08/2007

Miss Endicott : Tome 1 : Auteurs : Fourquemin et Derrien Edition : LE LOMBARD (Collection : Signé)

endicotendicottLondres, 19ème siècle, époque victorienne, Marguerite Madeleine Endicott, dite « Maggie » vient de nous quitter, elle qui avait tant fait pour les plus démunis.
Sa fille Prudence va tout faire pour reprendre le flambeau de sa mère. Cela va commencer par ce poste de gouvernante chez les Folsey et par l’éducation du terrible Kévin, gamin facétieux qui, pourtant rapidement, va tomber sous le charme de Prudence.
Mais l’activité la plus importante de Prudence, c’est à la tombée de la nuit qu’elle va l’avoir au sein de la maison des conciliatrices, aidée en cela par le vieux Wallace, ancien secrétaire particulier de Maggie. Prudence va être à l’écoute des requêtes des petites gens et ses missions l’entraîneront parfois en des lieux bien peu fréquentables pour une lady. Ces démarches lui permettront également de découvrir le monde des oubliés, ce monde parallèle, oppressant et inquiétant dont les habitants semblent se préparer à un grand jour grâce à une machine étrange qui devrait être mise en marche à minuit.

Prudence arrivera-t-elle à être à la hauteur pour succéder à sa mère dans sa tâche ?

Je suis très impressionné par l’évolution magnifique du dessin de Xavier Fourquemin. A 37 ans, ce français, installé en Belgique après ses études à l’académie des Beaux-arts de Tournai, va totalement laisser exploser son talent de grand dessinateur avec cette nouvelle série. Certes, les séries comme Alban et Outlaw nous l’avaient déjà fait connaître mais ici, on le découvre avec une fluidité du trait jamais encore atteinte. C’est un réel plaisir et on comprend pourquoi il inaugure cette nouvelle maquette de la série « Signé » du Lombard qui prône justement les albums qui associent un grand dessinateur et un grand scénariste.

A ce propos, nous trouvons aux commandes un Jean-Christophe Derrien en grande forme qui prend visiblement beaucoup de plaisir dans ce nouveau diptyque. Il voulait un super-héros à la française mais style Amélie Poulain, il l’a trouvé en la personne de Prudence Endicott. La ville à trois niveaux avec les riches, les pauvres et les difformes est une notion qu’il apprécie et le Londres de l’époque victorienne se prête bien à ce genre de clivage et d’élucubrations.

Heureusement que l’éditeur nous promet le tome 2 un mois après la parution du tome 1. Nous n’aurons pas trop à attendre ! (Jean)