25/11/2007

Natacha : Tome 20 : Atoll 66 : Auteurs : Walthéry & Di sano & d’Artet Edition : Marsu production

natachanatacha2Bruxelles, au terme d’une soirée de gala dans le quartier chic des ambassades, Natacha va accepter un petit colis que le majordome de la maison va lui confier. Il demande simplement à Natacha de remettre ce colis à son fils qui est cuisinier dans les îles chez un certain Horace Mouton.
Seulement voilà, le petit colis n’est pas nécessairement ce que l’on croit et le sieur Horace Mouton n’est peut être pas la personne fréquentable qu’on lui avait annoncé. Et puis, sur les îles Tia Tia, les habitants ne peuvent qu'être exotiques ! Natacha et son steewart préféré Walter vont l’apprendre à leurs dépens.

On connaît tous le caractère jovial et blagueur de François Walthéry. Dans chacun de ses albums, il s’amuse soit à croquer la tronche de certains de ses amis, soit à faire des allusions à son patois liégeois, soit enfin à placer ses héros de bande dessinée dans des situations qui sont autant de clins d’œil adressés aux gens qui le connaissent bien.
En bref, François Walthéry aime se faire plaisir avec et aux dépens de ses amis.Ce tome 20 de Natacha est en fait un recueil de multiples « Private joke » qui finissent très sincèrement par étouffer le fil même de l’histoire. La multiplication de ses clins d’œil à moitié cachés frise parfois même le ridicule. Ainsi, quand Walthéry donne à un officier de la police locale, les traits de Gaston Lagaffe, on se demande vraiment si on ne rêve pas !

L’éditeur devrait peut être pousser la blague jusqu’au bout et mettre, à la fin de l’album, un lexique exhaustif de tous ces clins d’yeux qui permettrait ainsi une relecture de l’album.

J’espère que Monsieur le Comte Guy d’Artet de Neufmoustier me pardonnera mais force est de reconnaître que son scénario n’est pas particulièrement original non plus. Enfin, Walthéry aura été sympa avec lui et sera toujours son pote !

J’invite enfin les lecteurs à bien regarder la couverture de ce tome 20, puis à tourner l’album et voir la couverture B, qui reprend toutes les couvertures des aventures précédentes de notre hôtesse de l’air préférée. Vous conviendrez avec moi que la couverture est pour le moins bâclée avec un dessin de Natacha assez surprenant.

En résumé, Walthéry nous avait habitué à bien d’autres jolies choses que cet « Atoll 66 ».(Jean)

19:57 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : hotesse de l air, steward, bardaf |  Facebook |

07/06/2007

Natacha : Intégrale, tome 1 : Panique à bord Auteurs : Walthéry + Gos & Borgers & Wasterlain Edition : DUPUIS

Natachanatacha2natacha waltherynatacha walthery2natacha dédicaceDans la série des intégrales de chez Dupuis, voici le premier tome de celle de Natacha et de son papa chéri, le grand Walthéry. Grand plus par le talent que par la taille réelle, François Walthéry allait être un des premiers à débrider la bande dessinée asexuée des débuts. Il a simplement porté au premier plan, c’est à dire au plan du héros principal, une jeune femme avec des formes et un comportement féminin pleinement assumé.

On connaît le succès quasi immédiat de la série et il est très heureux que la maison Dupuis en honore les albums en les rééditant sous cette forme d’intégrale. En plus des histoires classiques des albums, on y retrouve pas mal d’anecdotes qui replace mieux la série dans le contexte de l’époque.Le personnage de Natacha est certes intéressant mais son père spirituel l’est peut être plus. Pour information, je vous livre ici également la monographie réalisée par Jean Jour en 1981 sur Monsieur François Walthéry. Elle avait d’ailleurs, à l’époque, fait l’objet de tirage de tête à 300 exemplaires avec un dessin et une dédicace assez sympa.

Je suis un grand fan des intégrales Dupuis car elles permettent aux jeunes de plonger dans les racines mêmes de la bande dessinée franco-belge. (Jean)