03/03/2008

L’amour Cash Auteurs : Tonino Benacquista & Philippe Bertrand / Edition : Dargaud

amouramour2« La pute de luxe et le paparazzo ? Quel beau couple on ferait … » C’est la phrase qui résume la relation de départ entre Angela et Marco. « Nous avons besoin de nos proies pour subsister. Et bien souvent, les vôtres et les miennes, ce sont les mêmes. » Une véritable équipe était née et les pièges à pigeons se suivaient et se ressemblaient facilement. Puis, ils vont essayer de se poser, de rentrer dans la vraie vie, de fonder un vrai foyer mais tout revient très vite, comme un boomerang et cela fait très mal. Y avait-il de la place pour de l’amour dans cette collaboration cynique ? L’argent, le luxe, le refus de la médiocrité, tout cela fait que l’on fait des choix que parfois on regrette !

Tout l’album dégouline de cynisme mais avec des saveurs de cruelle vérité sur certains rouages de notre société actuelle. J’y ai trouvé malgré tout de la tendresse et même du romantisme mais surtout beaucoup de tristesse dans ces deux personnages prisonniers des règles du jeu d’une vie qui, tout en les excitant, les dégoutent profondément. (Jean)

07:44 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : paparazzi, pute, piege, argent, photographe |  Facebook |

03/02/2008

Le Janitor : T2 : Week-end à Davos: Auteurs : F.Boucq & Y.Sente Edition : DARGAUD

janitorjanitor2…….on semble très content de Vince en haut lieu à tel point qu’on va bientôt lui proposer de devenir un des Janitor et dorénavant s’appeler Trias. L’archevêque John Blackrose, le nouveau secrétaire particulier du cardinal Jonovovitch, est chargé de lui proposer sa nouvelle fonction et de lui parler du forum économique mondial de Davos. Sa mission sera d’être non seulement le garde du corps des deux émissaires du Vatican à cette réunion mais également d’être rapporteur indépendant sur les contacts qu’entretiennent ces deux experts avec les grands financiers de ce monde……

C’était le résumé de ma petite chronique du tome 1 dans la quelle je me réjouissais de lire le tome 2. Et bien, je n’ai pas été déçu. Le dessin de Boucq est toujours aussi somptueux et un hommage tout particulier doit être rendu au scénario d’Yves Sente qui n’en finit pas de m’étonner. Il va finir par devenir un grand raconteur d’histoire reprenant le flambeau à des Van Hamme et Co.

Quoi ? Je ne vous raconte rien du tome deux ? M’enfin, comme dirait Gaston, vous voulez vraiment que je vous gâche votre plaisir ? Plongez dans ce tome 2 et puis, pensez à acheter les deux tomes pour les offrir à votre cousine, très grenouille de bénitier, cela la fera réfléchir un peu sur l’Eglise avec un grand E ! (Jean)

21:05 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vatican, davos, finances, bourses, eglise, argent |  Facebook |

30/11/2007

Les allumeuses : Auteurs : Maingoval & Cha Edition : Casterman

allumeusesallumeuses2Charlene et Olivia sont deux jeunes rebelles écorchées vives, tentant de survivre dans un Paris sans pitié, où l’argent règne en maître et dirige tout.
Leurs dégaines trash et punk vont les faire repérer par un producteur d’émissions de téléréalité : « La Pop Academy ». Leurs attitudes déjantées, ordurières et provocatrices vont curieusement totalement dynamiser l’audience de l’émission et les transformer très rapidement en véritables égéries de toute une génération. Elles vont influencer les jeunes dans leurs comportements mais également dans leurs dépenses. Leur côté « no limit » va bientôt devenir ingérables, d’autant plus que le roi dollar va continuer à mener la danse. Tout cela ne peut qu’aboutir au drame.

A une époque où la 7ème édition de la Star Academy déchaîne encore les passions d’un grand nombre, Cha , la plus punk des auteurs de bande dessinée, nous propose ici un album qui pourrait paraître futile et léger. Néanmoins, si on se prête à la réflexion, elle nous démontre bien le caractère pervers des émissions de téléréalité. Elle souligne à quel point il est facile de manipuler les foules, elle dénonce les vrais enjeux financiers de ces prestations musicales et tente de faire comprendre à quel point le pouvoir que donne la foule à des inconnus peut être destructeur.

Il faut quand même reconnaître qu’il est assez surprenant de savoir que Maingoval, le scénariste de cet album, travaille depuis 2005 au côté de Jacques Martin sur les scénarii d’Alix et d’Orion. Nous sommes bien ici dans un tout autre monde mais le bonheur n’est-il pas dans l’éclectisme ? (Jean)

08:00 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : star academy, rock, argent, tele realite |  Facebook |