19/11/2006

La face Karchée de Sarkozy : Auteurs : Philippe Cohen & Richard Malka & Riss. Edition : Vents d’Ouest

La face Karchée de SarkozysarkoEn juin 2098, un étudiant présente sa thèse de doctorat à la Sorbonne. Son sujet : Le Sarkozisme.

Il s’agit là d’une analyse fouillée du parcours politique d’une personnalité actuellement incontournable de la scène politique française qui rêve qu’un jour elle soit internationale et mondiale.

Annoncé comme un Thriller politique, cet album de 148 pages (excusez du peu !) n’est en fait rien d’autre qu’un manifeste anti-Sarkozy du journaliste Philippe Cohen. Tout est passé en revue avec, à chaque fois, une interprétation des faits réels qui ne fait, évidement pas la part belle et glorieuse à l’intéressé.

148 pages où l’on ne parle de Sarko que comme un complexé, un magouilleur, un opportuniste, un traître, un menteur, un manipulateur d’opinions, une girouette, un être sans scrupule prêt à tout pour accéder au pouvoir suprême !Le tout sous les traits décapants de Riss, dessinateur attitré de Charlie Hebdo, qui n’est pas vraiment ce qu’on appelle un journal de droite !

Quelques commentaires me viennent à l’esprit :
1) Ceci n’est pas une BD-enquête d’utilité publique, comme l’annonce la 2ème couverture de l’album ! Ceci est une oeuvre partisane ce qui n’est absolument pas critiquable de mon point de vue mais il faut que les choses soient claires !
2) Aucun être humain n’est totalement bon ou totalement mauvais ! Cela n’existe pas et la diabolisation à outrance d’un personnage finit par jeter le discrédit sur celui qui le prétend.
3) Les défauts de Sarkozy qui sont mis en exergue dans cette BD, ne sont-ils pas précisément les constituants de base de tout « homo politicus », toutes classes politiques confondues. On n’arrive pas à un tel niveau de compétition politique en restant discrètement dans l’ombre. Ce qui me fait dire que cet album pourrait très bien ne pas être un « one-shot » mais servir de base à une série. On aurait ainsi le tome 2 qui pourrait s’intituler : « La séduction politique de Ségolène », suivi du tome 3 : « Le machiavélisme d’Hilary Clinton », puis le tome 4 : « Kabila assure » pour terminer par : « Le système Van Cau à Charleroi ». Il faudra juste prévenir Vents D’Ouest qu’ils vont devoir s’attendre à plusieurs dizaines d’albums par an tant le sujet est inépuisable !(Jean Evrard)

10:02 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/11/2006

Juste pour illustrer le concept du Tome 29 bis !

thorgal2athorgal1a

20:16 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Thorgal : Tome 29bis: Le sacrifice : "Quand scénario et graphisme se font face"

Thorgal2Il s’agit d’un album très intéressant car sur la page de gauche, on trouve le découpage du scénario et sur la page de droite, le résultat graphique de ces annotations. Il faut bien reconnaître que dessinateur de BD, c’est tout sauf simple !

Petite dernière remarque : Dans ce tome 29, Il est fait référence par huit fois à d’autres albums de la série. C’est dire si vous devez absolument passé votre brevet « Thorgalien » avant de lire cet album ! (Jean Evrard)

20:14 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Evolution des visages de Thorgal au fil des années !

thor1980thor1984thor1992thor1999thor2002thor2006Vous avez sous les yeux 1980, 1984, 1992, 1999, 2002 et 2006 ! Qui peut prétendre reconnaître Thorgal de 2006 ? Qu'est-il arrivé à son nez ? 5jean Evrard)

20:02 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Mise en couleurs directe : Prise de risques maximum !

thorgal1dthorgal1bthorgal1EVoici les quelques exemples qui vous permettrons de mieux comprendre ce que j'entends par "splendides" et "loupées" (Jean Evrard)

19:58 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Thorgal : Tome 29 : Le sacrifice : Auteurs : Rosinski & Van Hamme Editions : LE LOMBARD

thorgal1thorgal1cThorgal va mal, très mal et Aaricia sent que sa dernière heure se rapproche à grands pas. Elle supplie Frigg, la puissante déesse et épouse d’Odin de venir à son secours. C’est Vigrid qui répondra présent à la supplique. C’est qu’il a une vieille dette à l’égard d’Aaricia. Il va redonner vie à Thorgal grâce à deux perles, les larmes de Tjahzi. Mais Thorgal a juste deux jours pour atteindre son but après quoi, il mourra ! En chemin, il rencontrera la gardienne des clefs qui lui confessera que seul Manthor peut être capable de le guérir du mal qui le ronge. Pour cela, il faudra qu’il atteigne l’entremonde et subisse la magie rouge de Manthor. Celui-ci accepte de sauver THorgal mais demande en échange la vie de Jolan. Il a bien dit la vie et non la mort !

Je reste en admiration devant le dessin de Rosinski mais je suis beaucoup moins séduit par la mise en couleurs directe. Certaines planches sont de pures merveilles mais d’autres sont totalement loupées. Cela rend l’album plus lourd et certaines couleurs sont très présentes...trop présentes ! Comme sur la planche de la page 25 où les verts utilisés pour les arbres et la prairie écrasent totalement les personnages. D’autres exemples vont sont donnés ci-dessus ! De plus le visage de Thorgal est méconnaissable ! Bon, d’accord il est malade mais quand même ! (Cfr ci-dessus)

Van Hamme quitte la série et la confie à Yves Sente. J’estime que c’est une très bonne nouvelle car les scénarii s’essoufflaient de plus en plus. Van Hamme avouait qu’il avait peur de faire le scénario de trop ! Je ne suis pas certain qu’il ait réussi son coup avec ce tome 29. J’attendrai avec impatience le tome 30 !

En résumé, « Le sacrifice » m’a un peu déçu (Jean Evrard)

19:47 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Frontière ; Tome 2 : le temps perdu : Auteurs : Rodolphe & Marchal Editions : LE LOMBARD

frontière T2le temps perduYves Fréhel a trouvé l’enzyme B et la société Torent qui emploie Yves considère que ce qu’il a trouvé lui appartient. Le problème c’est que Fréhel n’en démord pas, il dit n’avoir rien trouvé ! Tout cela va se terminer par une course poursuite et une balle dans le dos. Ce qui est assez singulier, c’est que quand il émerge, il se relève d’avoir été renversé de son scooter ! C’est à ce moment qu’il se rend compte qu’il est revenu du temps de ses 17 ans ! Cette situation va durer jusqu’au moment ou il va subir une bastonnade sérieuse qui va le faire replonger à l’âge de ses 40 ans. Tout cela semble être orchestré par ces personnages en tabliers blancs qui n’attendent qu’une chose c’est que Fréhel leur confie la formule qu’il a découverte.

Amateur depuis toujours du dessin de Marchal ; je ne ferai que peu de commentaires sur le graphisme et la mise en couleurs de Scarlett Smulkowski.

Par contre, je trouve que le titre du tome 2 est particulièrement de circonstance tant le scénario traîne en lenteurs et en redites. On aurait pu largement faire un seul album de ces deux premiers tomes. A ce train là, on devrait avoir la clef de l’énigme dans une dizaine d’années !

Un peu plus de rythme, Monsieur Rodolphe SVP !(Jean Evrard)

18:58 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |