25/11/2006

Entretien avec Emmanuel Lepage : auteur de Muchacho T& et T2 (Dupuis)

muchacho

  EMMANUEL LEPAGE - Jean Evrard 1
  EMMANUEL LEPAGE - Jean Evrard 2
Je vous avais dit déjà beaucoup de bien des albums mais écoutez Emmanuel Lepage ! Il est très loin d'être idiot et il confirme par la voix tout le bien que je pensais déjà de lui ! (jean Evrard)

07:55 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

23/11/2006

Exclusif : Entretien avec Laurent Gerra

gerraScénariste du Lucky Luke nouveau, Laurent Gerra m'a accordé une interview dans sa loge du Cirque Royal vendredi dernier.
Benoît Dumont.

LAURENT GERRA - LUCKY LUKE


Pour lire la chronique de Jean Evrard à propos de " La corde au cou ", le nouveau Lucky Luke, cliquez sur la photo.

12:13 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/11/2006

L’arrière boutique du Magasin général II Auteurs : Loisel & Tripp / Edition : Casterman

mag3mag4Cela se regarde avec recueillement et respect ! Et en silence ! CHHUUUT !

20:39 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

L’arrière boutique du Magasin général II Auteurs : Loisel & Tripp / Edition : Casterman

arrière boutique du magasin général 2mag2Un album indispensable pour ceux qui aime le dessin et le travail qu’il représente quand on est soucieux de la qualité ! C’est prodigieux d’enseignement et en plus, cela permet aux lecteurs de se rendre compte à quel point un album comme celui ci représente une somme de travail phénoménale !

Juste pour vous faire part de la façon très particulière de travailler de nos deux comparses Loisel et Tripp, je vous livre un extrait de l’album :

.....Il faut aussi se souvenir que Jean Louis travaille après et sur les dessins de Régis en se les réappropriant. Il est de fait en position de contrôle, ce qui n’est pas le cas de Régis. Son travail lui échappe et il a donc besoin de pouvoir ré-intervenir sur le travail de Jean-Louis. A l’inverse, Jean-Louis dessine à partir de crayonnés qui ne sont pas les siens et qui ne coïncident pas nécessairement avec la vision qu’il pouvait avoir de telle ou telle scène lors de l’écriture du scénario. Il a donc à son tour besoin de pouvoir faire valoir son point de vue. Dans les deux sens, le jeu consiste à trouver le point d’équilibre.......

Ils sont fous ces deux là mais le résultat est quand même grandiose !

NB : C’est un album qui devrait plaire à Benoit Lacroix dont je vous conseille la visite de son blog : http://benoilacroix.skynetblogs.be/ (Jean Evrard)

20:35 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Projection Privée : Courts métrages et Candide Caméra: Auteurs : Manara Edition : Albin Michel

projection privéemanaraQuand le maître de l’érotisme en BD nous livre son avis sur les dangers d’une télé réalité débridée ainsi que certaines histoires étranges où se mèlent fantastique et diablerie, cela donne deux albums repris en un seul volume intitulé Projection privée.

Pour ceux qui n’auraient pas déjà dans leurs bibliothèques fermées à clé « Candide Caméra » et « Courts métrages », c’est L’achat du moment. Bonne idée également comme cadeau de fin d’année mais peut être pas à mettre sous le sapin à coté des « Martine à la plage » et autres séries pour enfants et mamy !

Que les femmes sont belles et désirables sous les traits de Monsieur Manara (Jean Evrard)

19:23 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Djinn : Tome 6 La perle noire Auteurs Dufaux & Mirales /Edition : DARGAUD

Djin1Djin2Kim Nelson veut retrouver le trésor d’un sultan dont sa grand mère, une Djinn connue en d’autres lieux sous le nom de Jade, s’était emparé peu avant la première guerre mondiale.
C’est en Afrique qu’elle est à la recherche de la clé qui en ouvre les coffres. Cette clé, c’est une perle noire qui se trouvait à l’oreille droite de Jade. Saru Rakti, une enfant de 12 ans, princesse vivant dans le palais du maharadja d’eschnapur, connaît l’emplacement du trésor et elle cherche à savoir où est la perle noire qui lui permettra de guérir. En effet, arrivée à l’âge de 12 ans, elle a cessé de grandir. Elle n’a de cesse de laisser le temps reprendre son cours et lui permettre de vieillir et de vivre une vie pleine et entière.
Pour arriver à ses fins, Kim est prête à tout y compris de s’associer à des personnages fort peu recommandables.

Dufaux plonge dans l’Afrique mystérieuse dans tout ce qu’elle a de magique et d’envoûtant. Trame magnifique pour une Djinn en quête d’aventure mais splendide décor pour Ana Miralles qui peut laisser libre cours à la magie de son trait. On comprend sans peine pourquoi Kim Nelson arrive dans le peloton de tête des héroïnes de BD les plus sexy ! Bel album, belle série, belle histoire, belle atmosphère et donc bel achat pour vous et vos amis ! (Jean Evrard)

18:58 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Secrets bancaires 1.2 : Détournements de fond Auteurs : Philippe Richelle & Pierre Wachs Edition : Glénat

secrets banquaires T2secrets2Jacques Colpin est devenu un looser. Criblé de dettes, en charge d’une petite famille composé de sa femme et de sa petite fille de huit ans, il cherche le moyen miraculeux de s’en sortir. Il a bien son beau-frère croate qui est propriétaire d’une bâtisse et d’un beau terrain en bord de mer mais seulement voilà, ils n’ont pas le premier sou pour démarrer ce projet d’hôtel de luxe. La rencontre inopinée avec Franco Bucci, son copain d’enfance, va lui permettre d’espérer un peu. En effet, celui-ci lui propose de l’aider dans son projet immobilier et dans ses dettes personnelles mais en contrepartie, il impose à Jacques un deal qui consiste à détourner une grosse somme d’argent et de la faire échapper ainsi à l’appétit du fisc. Le doigt est mis dans l’engrenage et celui-ci va tout broyer sur son passage. La descente aux enfers s’amorce !

Indiscutablement, Pierre Wachs sait dessiner et très bien. Je lui reproche peut être une difficulté réelle de dessiner les traits fins des visages des jolies filles. Leurs sourires devient rapidement grimaces alors que le graphisme des corps ne semble poser aucun problème.
Quant au scénario de Richelle, il coule logiquement même si de temps en temps, on aimerait en connaître un peu plus sur la théorie des transactions et les montages bancaires au niveau international. Un lexique et quelques annotations théoriques en fin d’album seraient très instructifs et aideraient à la compréhension de la trame de l’intrigue.

Dernière remarque : Pourquoi être passé du grand format pour le tome 1 au format plus petit pour le tome deux ? Glénat a peut être loupé ses derniers investissements financiers ce qui impose quelques restrictions budgétaires ? (Jean Evrard)

11:15 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |