11/02/2008

Borderline : T1 : Les mots de la nuit : Auteurs : Alexis Robin & Nathalie Berr : Bamboo (Grand Angle)

borderlineborderline2La vraie panne d’inspiration, voilà ce que vit cruellement Fernando Villa, écrivain laborieux. Panne d’inspiration ou manque de talent ? La grande remise en question personnelle est en cours et n’arrange rien au niveau de la création. Il faut se secouer et quoi de mieux pour se secouer qu’aller faire la fête avec les copains chez Marco. Il y a toujours des filles chez Marco mais cette fois-ci, il y a aussi quelque chose de spécial ramené du Chili, appelé tocohuaca. Cela se fume et cela fait, parait il, passer une bonne soirée.

L’expérience va être étonnante pour Fernando puisqu’en se réveillant le lendemain, il va retrouver le sol de son appartement jonché de feuilles de papier sur lesquels il a visiblement écrit les deux ou trois premiers chapitres de son prochain livre. Le problème, c’est qu’il a fait cela totalement inconsciemment et qu’il a maintenant bien difficile de terminer son livre. Il lui faudra en fait encore deux « transes » pour écrire le mot fin.
Quelques jours après la parution en librairie de son nouveau roman, son éditeur lui annonce qu’ils ont un procès pour diffamation car Fernando aurait utilisé le nom d’un personnage existant réellement pour un de ses personnages psychopathe, violent et meurtrier.

Une fois passé la surprise de retrouver Jean Reno sous les traits de ce Fernando Villa, l’histoire est assez originale et me plait beaucoup dans son aspect « non-sens ». J’aime imaginer le développement d’autres histoires et suis assez curieux de voir venir le tome 2 de cette série. (Jean)

Les commentaires sont fermés.