13/11/2007

Dantès : Tome 1 : La chute d’un trader : Auteurs : Boisserie & Guillaume & Juszezak Edition : Dargaud

dantesdantes2Quelques secondes de silence vont accueillir l’arrivée d’un homme dans cette soirée de gala réunissant le gratin de la finance. Nous sommes à Paris, en mai 2000, et ce personnage que l’on nomme Christophe Dantès semble être tout autant craint qu’envié.

C’est la première fois que l’on voit son visage et les origines de sa fortune sont tout aussi mystérieuses que le personnage en lui-même.

Pour comprendre, il va falloir retourner 12 ans plus tôt, à une époque à Paris où un jeune trader se voyait proposer par son patron d’être responsable du tout nouveau service des opérations du Matif. Cette offre, il ne peut décemment pas la refuser. Il va même aller proposer une association avec Thierry, son ami de toujours Le problème, c’est que lentement, presque insidieusement, il va se sentir glisser vers un scandale sans précédent, où la traitrise et la vengeance feront particulièrement bon ménage.

On connaissait déjà le talent d’écriture de Pierre Boisserie dans les séries « La croix de Casenak », « Le chant des malpas » et la dernière série en date « Voyageurs ». Il s’associe ici à Philippe Guillaume, chef du service financier du quotidien « Les échos », pour concocter ce polar financier inspiré d’un fait réel.

Ce récit d’une machination et d’une vengeance dans l’univers impitoyable de la haute finance internationale est prévu en 7 tomes. Le trait précis et élégant de Juszezak convient particulièrement bien à ce décor et à l’ambiance générale de l’intrigue.

Je n’ai personnellement qu’un seul souci avec cette nouvelle série, c’est qu’il faut quand même avoir de sérieuses notions financières si l’on veut comprendre précisément toutes les ficelles du récit.
Les auteurs s’en sont aperçus puisqu’ils nous donnent l’occasion d’avoir à la fin de l’album un petit lexique boursier à l’usage des néophytes. Faisant partie de ces derniers, j’ai lu avec beaucoup d’attention le susdit lexique mais j’aurais aimé avoir un petit lexique du petit lexique !

Donc, si vous êtes comme moi et que vous faites partie de ces gens qui n’entendent rien à la bourse et aux placements financiers, je vous suggère donc de lire cet album un peu à la manière d’un manga, c'est-à-dire en commençant par la dernière page où vous trouverez quelques clés pour comprendre le pourquoi du comment de ce premier album.(Jean)dantes3

Les commentaires sont fermés.