13/11/2007

Comme tout le monde : Auteurs : Spiessert & Lapière & Renders Edition : Dupuis

comme toutcomme tout2Je vous avais déjà vanté le premier tome de cet album et je l’avais même agrémenté par une interview de Pierre-Paul Renders, le réalisateur du film tiré de cette bande dessinée.
L’idée du scénario était particulièrement géniale, rappelez-vous un jeune homme du nom de Jalil semble posséder un talent extraordinaire, à savoir répondre comme tout le monde aux questions qu’on lui pose. Il répond effectivement comme la majorité des gens, ce qui fait de lui un échantillon exceptionnel et unique, véritable rêve de tout marketeur, puisqu’il représente ainsi un échantillon de 10 000 personnes à lui tout seul.
La Somadi, société connue pour ses sondages, va alors, sans scrupule, payer Claire, une jeune actrice totalement inconnue pour s’immiscer dans la vie de Jalil et lui faire tester toutes sortes de produits, afin que ses choix soient ensuite poussés au niveau marketing.
Les tests proposés à Jalil vont être extrêmement éclectiques et ce, jusqu’à aller donner son avis au Président de la République concernant son propre programme.Bien entendu, Jalil ne sait rien de cette manipulation et tombe éperdument amoureux de Claire. Mais voilà, cette mécanique à l’allure particulièrement bien huilée va finir par grincer fortement.

Alors que je ne suis pas particulièrement un fan du dessin stylisé de Rudy Spiessert, je dois vous avouer que j’ai lu cette bande dessinée du début jusqu’à la fin avec un plaisir totalement évident. L’idée du scénario est évidemment géniale et doit nous faire réfléchir sur nos statuts de perpétuels manipulés par la publicité.Ma surprise pour cet album est plus dans la dimension de celui-ci puisque le format 19 x 25 cm est assez particulier.

En résumé, brillante comédie de mœurs, satire implacable du marketing, remise en question philosophique de notre société, le tout aboutissant à un très bon moment de lecture. (Jean)

Les commentaires sont fermés.