04/11/2007

Le Mal : tome 1 : L’œil du mur : Auteurs : Py & Houot Edition : Glénat

mal1mal1aEn 1951, le Mal s’abattait sur l’Europe entière. Il pouvait s’agir de lésions cutanées rapidement purulentes mais aussi d’états de démence et d’hallucinations épouvantables. Le mal des ardents, comme on l’appelait, semblait se guérir au village Saint Antoine et ceux qui, grâce ou malgré l’amputation d’un membre, survivaient, avaient l’habitude de remercier Dieu en accrochant le membre amputé aux portes de l’église.

Quelle ne fut la surprise de Gilbert de retrouver, de nos jours, deux pieds et deux mains complètement nécrosés accrochés après la sainte croix du Christ du village. Y a-t-il un lien entre cet évènement et la présence du jeune Sonora qui s’est mis en tête de reconstruire sur une vieille ruine, sous le « gros mur », comme ils disent là-bas ? Et puis quel jeu joue Christine-Anne Carrierista, cette artiste délaissée par un mari trop absent, qui va rapidement laisser cours à ses pulsions avec notre jeune maçon en herbe ? Le jeune Marco l’aime bien aussi notre maçon, jusqu’au jour où Sonora va le retrouver prostré à coté d’une ouverture sous les décombres de son chantier. Un matos de spéléologue et l’affaire est joué, Sonora pénètre sous cette voûte en pierre !

Probablement LA couverture de l’année ! Totalement irrésistible et envoutante, elle force le curieux à prendre l’album en main et à feuilleter les premières pages. Superbe amorce.
Ce premier tome permet à Py de présenter les protagonistes, de planter le décor et de laisser s’insinuer une atmosphère mystérieuse. On sent Houot en totale jubilation quant il s’agit de croquer les tronches des habitants du village, flirtant presqu’avec la caricature grossière qui contraste avec le « ton » réaliste du reste de l’album. (Jean)

Les commentaires sont fermés.