03/11/2007

Box : Tome 1 : Résurrections : Auteurs : Alain Mounier : Edition : Bamboo (Grand angle)

box1box1aEtat du Minnesota, route 34, janvier 2001.Erica, danseuse et stripteaseuse, se plait à retrouver le silence des forêts enneigées quand brutalement, c’est le trou noir. Elle est atteinte d’une cécité brutale pendant quelques instants. Elle sera également taraudée par certaines visions prémonitoires sanglantes.
Afganistan, plaine de Chamaly, février 2001, Hamid jabul saute sur une mine en passant en voiture le check point pour ravitailler ses deux stupides sœurs qui veulent absolument rester dans leur village sur la ligne de front. L’explosion a mis en évidence une cavité dans laquelle se trouve un bien étrange coffret.
Mer de Barentz, le cargo Zaporoz aborde le brise-glace nucléaire russe Moskva à la limite des eaux territoriales russes. Un passager en bien vilaine forme, serrant contre lui une caisse visiblement très précieuse, va y être transféré. Quelques instants plus tard, le Zaparoz sera coulé par deux hélicoptères lourdement armés.
Etat d’Illinois, Anton Dawson, via internet et ses images de satellites, a vu presque en direct, le sabordage du cargo. Dès le lendemain, il sera tenu de faire une petite balade bien matinale, encadré par deux gardes du corps aux allures sévères, pour participer à une réunion extraordinaire du « National Security Agency » des Etats-Unis d’Amérique.

Le lien entre ces différentes affaires semble résider dans un objet nommé simplement BOX.
Box fait peur et fascine à la fois, bien que sa nature exacte reste encore inconnue mais le fait est que ce n’est pas pour rien que ceux qui l’ont approché de près l’appellent la « boite du diable » !C’est toujours Box qui va être à la base de la rencontre de Erika, atteinte depuis peu d’amnésie et de Samuel et de sa « communauté ».

Difficile au départ d’ouvrir autant de tiroirs pour une seule et même histoire qui débute. Difficile de faire le lien entre tout cela. On peut se demander si un scénario plus simple n’aurait pas aidé au récit en lui-même !
Le dessin est correct, parfois un peu figé mais quelques situations graphiquement très réussies vont marquer notre mémoire visuelle et vont faire que nous n’oublierons pas cet album. (Jean)

16:19 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : secte, vision, minnesota, espionnage |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.