04/10/2007

Raj : Tome 2 : Un gentilhomme Oriental : Auteurs : Conrad & Wilbur /Edition : DARGAUD

rajraj2Nous sommes à Bombay en 1831. Plusieurs notables de l’Indian Political Service disparaissent les uns après les autres.
Alexander Martin venant juste d’arriver de Londres va être commissionné pour mener l’enquête. C’est aidé du Sahib Warren et d’une indigène au nom d’Ayesha, que Martin va embarquer sur une boutre en direction d’Elephanta. Dans les grottes de cette île, Martin, Warren et Ayesha vont rencontrer l’oncle Henry et David Baltimore.

Certaines révélations de Baltimore, visiblement sous l’effet d’une drogue, laissent à penser que le tueur en série n’est autre que l’oncle Henry. Mais, peut-on réellement se fier à un esprit troublé par les effets de la datura fastiosa, plante vénéneuse provoquant un état de stupeur et annihilant toute forme de volonté de résistance.

La clé du problème réside toutefois dans la mémoire de Warren et dans le lien particulier qui le lie avec l’oncle Henry et un certain Akbar, rebaptisé pour la circonstance, Olivier.

Il s’agit là du deuxième tome de la série Raj, parue chez Dargaud, dans un format élégant permettant au dessin de Jan d’être très aéré.Je déplore personnellement la disparition des grands de
ssins pleine page qui avaient émaillés le premier tome de la série. Néanmoins, on retrouve à certains moments un dépouillement du dessin qui donne une impression d’espace.
Ce n’est sûrement pas avec cette série, dont le scénario a été réalisé de main de maître par Wilbur, allias Sophie Commenge, que l’Inde va perdre de ses mystères et de son envoûtement.(Jean)

Les commentaires sont fermés.