23/09/2007

Les Zenvahisseurs Auteur : Laurent Gerra & Chanoinat & Marniquet – Edition : Albin Michel.

gerragerra2David Vinsang les a vus. Il a vu ce vaisseau spatial atterrir, laissant débarquer leurs effrayants occupants. Leur mission : nous rendre encore plus con !Sous les yeux du terrifiant Darkisson, et provenant de la planète Zétronus, le chevalier Rouquette, le professeur Millerusse Marco Fauderche, firent le plan d’envahir la terre pour propager le chaos, la médiocrité et opérer un décérébrage général.
David Vinsang le sait, il faut maintenant convaincre le reste de ce monde incrédule.

Mais, c’est sans compter Thierry Lafronde, la famille Ingels (de la petite maison dans la prairie), le couple mythique de Chapeau Melon et bottes de cuirs, le duo inséparable d’Amicalement Vôtre, les compères des Mystères de l’Ouest et un certain Josh Rendal, de la série « au nom de la loi ».

D’autres grandes légendes vont venir aider le monde à se défendre contre les Zenvahisseurs, ainsi le grand Johnny et son copain Eddy, John Wayne, Jean d’Ormesson, Jean-Paul Belmondo et Alain Delon.

C’est grâce à leurs efforts réunis que les envahisseurs seront évincés. Cette bataille sera gagnée mais peut être pas la guerre.

Comme vous l’entendrez dans l’interview au sujet de cet album, il s’agit là d’une énorme farce à la télévision, où l’on retrouve deux clans : le clan des mauvais, composé de toute les personnalités du petit écran, qui d’après les auteurs, participent à un lavage de cerveau, à la connerie des téléspectateurs, contre les héros des grandes séries américaines ou autres. Enorme farce sans prétention, qui ne fera probablement pas rire tout le monde et en particulier, les personnages « méchants » visés dans cet album.

Beaucoup pourrait être dit sur le graphisme et sur le scénario de cette BD mais comme il s’agit, selon les auteurs, d’une énorme farce sans prétention, prenons la comme tel et restons en là ! (Jean)

  LAURENT GERRA & Cie

21:35 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.