28/01/2007

Fleurs d’ébène Auteurs : Warnauts & Raives / Edition : Casterman

fleurfleur2Le Congo Belge, à la veille de l’indépendance. Dans un contexte de tensions et d’agitations politiques et sociales, Jean, fonctionnaire de police, l’esprit encore chahuté par le départ soudain de son épouse et de ses deux filles, s’efforce de faire la lumière sur le décès suspect d’un Noir – “un nègre”, comme on le dit couramment dans la petite communauté des colons blancs. Mais l’affaire se complique lorsqu’on découvre l’identité du défunt : un activiste politique bien connu, dont la mort soudaine risque de raviver la guerre tribale latente entre deux ethnies concurrentes. Bien opportunément, le rapport d’autopsie disparaît, de même que tous les témoins de “l’accident”…

Depuis 1980, le couple Warnauts & Raives sévit dans le milieu de la BD. Ils ont réussi ce que beaucoup cherchent pendant des années à savoir avoir une réelle signature, une empreinte tout à fait reconnaissable dans leurs compositions graphiques. J’aime beaucoup leur univers et l’audace de Raives dans sa mise en couleurs m’a toujours laissé admiratif.

En plus, l’album s’ouvre sur « Congo belge 1958 » ! Comment voulez-vous que je ne sois pas sensible à ce qui va suivre puisque c’est le lieu et l’année de ma naissance !

Tout album sur la période du colonialisme est bon à prendre, qu’il soit d’Afrique ou d’ailleurs (Cfr RAJ paru chez Dargaud) ; Le tout est de ne pas faire des amalgames et des procès simplistes du style les pauvres noirs d’un coté, les salauds de colons de l’autre ! (Jean Evrard)

11:05 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : congo belge, colonialisme |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.