04/12/2006

Marsupilami : T19 : Magie blanche : Auteurs Batem & Colman & Franquin Edition : DUPUIS

marsupilami19couvmarsu2Incroyable : il a neigé en Palombie !

Pour les Marsupilamis, pas de problème. Grâce à leurs remarquables facultés d'adaptation, parents et enfants s'en donnent à coeur joie. Les autres espèces des rives du Rio Soupopoaro ne peuvent pas en dire autant : grenouilles, piranhas, aras et même le terrible jaguar se les gèlent sévère. Sans parler des Indiens Chahutas qui ont tous la goutte au nez.
Mais comment la météo a-t-elle pu se dérégler à ce point ? Disons que, deux semaines plus tôt, à Chiquito, la capitale, l'empereur du showbusiness Cesare Viscoso a voulu produire un spectacle avec "oune vrai Marsoupilami" et chargé Ignacio Tékunratéh, minable magicien d'origine indienne, de capturer l'animal pour le dresser à faire des tours. Quelle inconscience ! Tékunratéh ignore que le Marsupilami s'attrape aussi facilement qu'une baleine avec une canne blanche !
Confronté, qui plus est, à la jungle, cet enfer vert, le chasseur n'est pas au bout de ses peines. A moins qu'il ne profite de la crédulité des Chahutas pour les convaincre de lui prêter main forte… Mais on ne menace pas impunément la tranquillité du Marsu et des siens. Le ciel en sait quelque chose…

Personnellement, j’estime que cet album est le meilleur de la série. On y retrouve tous les ingrédients que Franquin appréciait mettre dans ses histoires. Le semblant d’histoire naturelle (comme dans l’album mythique du nid du Marsupilami) est irrésistible et les dialogues indigènes sont succulents.Je suis certain que Franquin doit être très fier de Batem, son fils spirituel, car il conduit son Marsupilami avec beaucoup de talents.

C’est un très bon cru comme quoi 2006 n’est pas qu’une bonne année pour les bourgognes rouges !

En résumé, Médaille d’or de sa catégorie ! Le genre de cadeau à risque zéro de déplaire à nos jeunes têtes blondes mais aussi à celles un peu plus grisonnantes (Jean Evrard)

22:21 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.