02/12/2006

Belem : Le temps des naufrageurs : Auteurs : Jean-Yves Delitte. / Edition : Glénat

belemdelitte01Le 31 juillet 1896, Le Belem, de l'armement Crouan, commandé par le capitaine Lemerle, dont c'est le dernier voyage, appareille de Nantes. Après 50 jours de mer, le trois-mâts fait escale à Montevideo où il embarque 121 mules pour le compte de la chocolateire Menier. Il gagne ensuite Belem pour y livrer les animaux, mais ceux-ci périssent dans un incendie à bord, qui provoque la révolte de l'équipage qui supporte mal l'intransigeance du vieux capitaine. C'est à la suite de négociations houleuses que le navire finit par revenir à Nantes, le 26 janvier 1897, après 46 jours d'une traversée difficile.

Ce premier album de BD consacré au célèbre voilier long-courrier français se lit comme une aventure aux multiples rebondissements, avec pour toile de fond le rude quotidien des matelots de la voile.

Delitte nous livre là une bien bel ouvrage maritime qui comporte certaines illustrations pleine page qui sont réellement du pur bonheur. Il y a, dans cet album, les contradictions graphiques habituellement retrouvées chez Delitte et qui font que j’ai toujours un sentiment partagé vis à vis de ses albums.

En effet, le dessin est remarquable de finesse et de précision dans les décors et les paysages mais reste à d’autres moments totalement surchargé. En plus, j’ai cru percevoir un tic graphique chez Delitte concernant ses personnages et surtout sur la façon de les présenter sur la planche. Sentant bien que j’avais un peu du mal à me faire comprendre, je me suis prêté à un petit jeu agrémenté de certaines réflexions pour lesquelles j’apprécierais avoir vos avis.

Voyez donc ce qui suit ! (Jean Evrard).

12:24 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.