12/11/2006

Une enquète du commissaire Raffini : T9 : Le lapin bleu: Auteurs : Rodolphe & Maucler. Edition : Albin Michel

le lapin bleulapin bleuUne assistante d’un magicien qu’on met dans une boite et puis qui disparaît, c’est ma foi, assez banal. Qu’elle disparaisse pour du vrai, cela commence à devenir plus original mais qu’on l’a retrouve près d’un étang, le coeur un peu plus lourd de deux balles de revolver, là, cela devient vraiment très intéressant ! Surtout pour le commissaire Raffini dont les poils de moustache frissonnent d’envie de comprendre le pourquoi du comment mais surtout le qui !

Cela fait exactement 26 ans que Rodolphe nous raconte les enquêtes du commissaire Raffini. Ce n’est qu’en janvier 1994 que paraît le T5 qui marque le début de la collaboration avec Maucler et en avril 2005, qu’Albin Michel en reprend l’édition.

Cette série est un réel casse-tête pour les collectionneurs qui aiment ranger correctement leurs albums. On ne sait pas à quoi il faut les ranger, à « Une (ou les ? ) enquête(s) de l’inspecteur.(ou commissaire ?) Raffini » ou au titre de chaque album ?

Quoiqu’il en soit, le dessin est rond et clair rendant l’album très agréable à lire. Idem pour les couleurs ! Mais alors, question originalité du scénario, c’est difficile de faire pire. C’est d’un classique à pleurer ! Je ne peux pas en dire plus de peur de déflorer le maigre suspens de ce lapin bleu ! Rodolphe peut dire merci à Maucler qui porte seul l’album sur ses épaules. Merci aussi à Albin Michel car le livre en lui-même est très beau. (Jean Evrard)

20:46 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.