06/11/2006

Muchacho : Tome 1 et Tome 2 : Auteurs Emmanuel Lepage / Edition : DUPUIS

Muchacho1_04052004muchacho2Gabriel est un jeune séminariste qui débarque dans un petit village du fin fond du Nicaragua afin de mettre ses talents de peintre au service de Rùben. Ce prêtre, lui-même ancien artiste peinture, lui confie la mission de peindre la passion du Christ sur les murs de l’église du village. Mais une passion qui parle aux villageois, à l’homme de la terre. C’est pour cette raison qu’il va envoyer Gabriel dans les rues afin qu’il apprenne à « soulever la peau des choses ».
Très vite, Gabriel va être embarqué dans le conflit entre les forces militaires au pouvoir et le camp des guérilleros. Pas facile quand on est le fils d’un grand bourgeois proche de la dictature en place.
Ces aventures vont lui révéler son attirance irrésistible pour un autre garçon mais également la noirceur d’âme de l’homme. Cette histoire n’est pas l’éloge de la violence mais l’évidence qu’encore de nos jours, il faut savoir composer avec elle et parfois l’utiliser simplement uniquement pour survivre.

Emmanuel Lepage nous livre là un véritable roman grinçant de vérités crues. On sent l’implication très personnelle de l’auteur à tous les stades de l’écriture et de la mise en page. On perçoit une réelle colère par rapport aux injustices et par rapport aux dictatures quelles qu’elles soient.
Il sème, de ci de là, des sentences philosophiques tout au long des deux albums. Par exemple : « L’avantage des dictatures sur les démocraties, c’est que dans les dictatures..on sait sur qui tirer ! »

Alors, monsieur Lepage, quel est le fin fond de cette création ? Voyage introspectif personnel ? Croisade contre tous ces pays qui pratiquent encore des moeurs très musclées au détriment des droits de l’homme ? Volonté de faire changer les mentalités ?

J’essaierai d’avoir les réponses à ces questions pour phylactères grâce à une interview d’Emmanuel Lepage que je devrais réaliser dans une semaine !

Un avis personnel : Je trouve que les dessins et surtout la mise en page et en couleurs du tome 2 sont très largement de meilleurs qualités que dans le tome 1.

Emmanuel ? N’y aurait-il pas une petite influence de René Follet dans votre coup de patte ?(Jean Evrard)

07:32 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.