29/10/2006

Fantômes blancs : T1 : Maison rouge et T2 : Bénédicte : Auteurs : Appolo / Li-An. Edition : Vents d’Ouest

FantomesBlancs1_01092005FantomesBlancs2_17102006François décide de quitter pour un temps sa bien-aimée Bénédicte, la laissant dans les frimas de Paris pour s’en aller retrouver la chaleur moite des îles où le rhum coule à flots.
Il accompagne Maxime qui, à la mort de son père, s’est décidé aussi de retourner à Maison Rouge. François est noir et sa mère était la nénène de Maxime. Ils ont quasi été élevés ensemble.
Mais voilà, Maison Rouge n’est plus vraiment ce qu’elle était auparavant. A moitié abandonnée, amputée de ses terres agricoles, vendues à des propriétaires plus riches, Maison rouge va pourtant être le décor d’évènement pour le moins surprenant comme ce cabri qui parle ou comme ce pirate fantôme qui vient raconter son histoire à François. Bien que très éloignés de la vie trépidante de Paris, Maxime et François vont connaître les progrès de la science : l’arrivée de l’automobile et les balbutiements des premiers vols aériens. Et puis, il y a quand même une histoire de trésor mais je ne vais pas trop en dire ! Je terminerais en vous disant que Bénédicte aime toujours son François et inversement !

Albums séduisants et plaisants tant pour le contenu du scénario que pour le rendu graphique. Un petit regret, celui de ne pas avoir poussé plus loin l’évocation du problème de l’esclavagisme et de la vie coloniale de l’époque mais qui sait, cela viendra peut être avec les prochains tomes. (Jean Evrard)

19:09 Écrit par Jean dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.