17/06/2006

Une aventure rocambolesque d’Attila le Hun : Le fléau de Dieu

Bon sang mais c’est bien sûr ! Quand votre métier, c’est de conquérir le monde en tuant, pillant et violant, vous vous retrouvez brutalement au chômage le jour où le monde entier vous appartient ! Et ça, ça fout les boules et un grand coup de déprime en prime. Il ne reste donc plus pour Attila que de partir à la conquête de Dieu lui-même, fort d’une immortalité récente reçue en cadeau par les éléments fondamentaux (l’eau, l’air, le feu et la terre).
Désarmant de logique, un brin philosophique mais toujours très drôle, cet album est assez sympa à lire. Casanave pratique un dessin presqu’en tout point conforme à celui de Larcenet. Seule regret une impression de fin en queue de poisson à partir de la planche 44. Dommage ! (Jean Evrard)

15:30 Écrit par Jean | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.