26/05/2006

L’étrangleur : N°1 Grève dans la police

Paris, hiver 1959 : le bouquiniste Esbirol veut de profiter du brouillard dense, du froid vif et de l’absence de flic pour assouvir sa pulsion de commettre un assassinat par strangulation sur la personne de l’acteur Malinguet. Va-t-il y parvenir ?
Alors là, je dis bravo à Casterman car il faut avoir des … pour sortir ce genre de BD. C’est original et audacieux mais surtout génial. Inclinons-nous encore une fois devant la maîtrise de Monsieur Tardi. Apprécions le crayonné des décors et comment il arrive à vous montrer la lueur des lampadaires de rue. On aime ou on n’aime pas et moi, j’adore. Un seul regret, que le journal n’ait pas été plus épais et donc l’histoire plus longue. (Jean Evrard)

20:53 Écrit par Jean | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.